Contrôle technique : vérifications des pneumatique

Contrôle technique – Explications sur le pneumatique

Le pneumatique, couramment appelé pneu est un élément indispensable au déplacement du véhicule. Son rôle principal est d’assurer la trajectoire et la motricité du véhicule sur tout type de revêtements. Il en est de même pour une voiture, une moto, un scooter ou encore un quad.

Les caractéristiques du pneu : Explications

1.La conception

Le pneumatique est composé d’environ 200 matières premières dont les principales sont l’élastomères (caoutchouc), les charges renforçantes, les plastifiants, les adjuvants chimiques et les fibres textiles.

Nous pouvons retrouver plusieurs étapes de fabrication :

  • Mise en place de la gomme mince
  • Ajout de la nappe de carcasse
  • Positionnement des flancs
  • Mise en forme du pneu
  • Ajout des nappes de renforcement au sommet du pneu
  • La frette ou nappe textile
  • Disposition de la bande de roulement
  • La vulcanisation
  • Le contrôle de qualité

2.La composition de la structure du pneu

  • La bande de roulement : comme son nom l’indique, c’est la partie qui reste en contact avec le sol.
  • Le talon : appelé aussi tringle. Cette partie, constituée d’une âme inextensible, vient se plaquer contre le rebord de la jante.
  • Le flanc : c’est la partie entre la bande de roulement et le talon. Cet élément est souvent abîmé par les coups de trottoir.
  • La ceinture : cet élément est situé entre la bande de roulement et la carcasse. Elle permet de limiter la circonférence de la carcasse.
  • La carcasse : Certainement l’élément le plus important du pneumatique. C’est la carcasse qui supporte la quasi-totalité des contraintes statiques et dynamiques. Elle est constituée d’une nappe caoutchoutée en textile ou en acier.

3.Le marquage

Le marquage pourrait être appelé référence du pneu. Il est indiqué sur le flanc et nous permet de retrouver :

  • La marque : il existe 5 grands groupes de pneus.
  • Le modèle : il varie selon l’utilisation. Il existe des pneus pluies, 4 saisons, été, sport, 4×4, etc…
  • La largeur : il est indiqué en mm et représente la largeur nominale de la bande de roulement
  • La hauteur du pneu correspond à la hauteur entre la jante et la bande de roulement. Elle est exprimée en pourcentage est correspond au pourcentage de la largeur
  • La structure de carcasse : il existe 3 structures différentes : R pour la structure radiale, B pour la ceinture structure croisée et D ou  – pour la structure diagonale.
  • Le diamètre de jante est exprimé en pouce.
  • L’indice de charge correspond au poids maximum admissible sur l’essieu concerné. A minima celui prévu par le constructeur en l’absence d’information, prendre comme référence le poids correspondant à la charge supérieure de la charge maximale admissible pour l’essieu considéré.
  • L’indice de vitesse est en relation avec la vitesse maximale théoriquement atteignable par le véhicule lors de l’homologation. Une tolérance est prévue pour les pneus 3PMSF, l’indice de vitesse peu être inférieure à celui prévu par le constructeur sans être inférieure à Q.
  • La date de fabrication permet de savoir la semaine et l’année de fabrication du pneumatique.
  • Symbole “Three peak Mountain snow flake” : symbolisé par l’inscription M+S ou 3PMSF indique que le pneu est optimisé pour la conduite sur route enneigée.
  • Runflat pour les pneus garantissant un roulage à plat.

Nous retrouvons aussi : l’indication tubeless pour les pneus à chambre à air, plusieurs abréviations possibles pour les pneus à rebord de jante permettant leur protection contre les trottoirs. La classification U.T.Q.G ,OE en cas de montage d’origine ainsi que le numéro d’homologation européenne.

4.Différences entre des pneus de plusieurs fabricants

Nous trouvons sur le marché une gamme allant du pneu premium au pneu appelé 1er prix. Il faut tout d’abord savoir qu’il existe seulement 5 grands groupes de fabricants de pneus. Pensez à choisir vos pneumatiques selon l’utilisation que vous faites du véhicule.

Pourquoi une telle différence de tarif entre les fabricants ?

Plusieurs paramètres rentrent en compte pour justifier ces écarts. Nous payons la recherche et développement des nouvelles technologies (bien qu’une grande partie de ces frais soit absorbée par le sport automobile que ce soit pour l’automobile ou la moto). Les grandes marques sont obligées de faire beaucoup de communication comme par exemple de la publicité, qui leur coûtent très chers.

Y a t’il une différence de qualité ?

Tous les pneus possédant un numéro d’homologation européenne cochent les critères minimum instaurés par la sécurité routière. En revanche, on remarque de grande disparité dans la tenue de route sur le sec, sur le mouillée. Nous pouvons aussi voir apparaître des grandes différences dans les distances de freinage. Bien qu’insignifiant pour notre sécurité, le pneumatique monté sur votre véhicule influx aussi sur la consommation et la pollution sonore.

Dans notre centre de contrôle technique Dekra Montpellier, nous conseillons à nos clients de prendre les pneumatiques adaptés à l’utilisation que l’on peut avoir du véhicule. Il est inutile de prendre des pneus typés sport pour rouler essentiellement dans les rues de Montpellier, or si vous passez tous vos week-end à arpenter nos belles routes de l’arrière pays comme les Cévennes ou encore le mont Aigoual bien-sur que la question ce pose pas.

Nous déconseillons les pneus premier prix. Bien sûr qu’il pourront faire le job dans la plupart du temps, mais en cas de conditions météorologiques particulières ou sur des freinages d’urgences, il est certain que l’efficacité ne sera pas la même. Les pneumatiques Michelin sont excellents hormis pour les petites tailles ou pour les gros rouleurs, c’est-à-dire quand vous effectuez plus de 30 000 kilomètres par an avec votre véhicule. De par sa conception, le pneumatique Michelin offre une très bonne tenue de route, une perte de consommation et un bruit correct. En revanche, il digère mal le beau soleil de notre région de l’Héraut et les mois immobiles sur sa place de parking. Cela se répercute par un séchage de la gomme qui laisse apparaître des grosses craquelures, pouvant à terme mettre à nu la structure du pneu.  Attention, nous prenons comme exemple le pneumatique Michelin, mais ce phénomène se retrouve plus ou moins chez d’autres manufacturiers.

Plus la gomme du pneu est tendre plus sa tenue sur le sec sera meilleure. En revanche, il faudra faire attention lorsque le pneu est froid. Nous pouvons le remarquer sur une voiture, mais le plus flagrant reste sur une moto.

Contrôle technique pneumatiques : les vérifications effectuées

Pour rappel, nous vérifions un pneu dans son ensemble. Nous entendons trop souvent  » les rainures sont encore bonnes ». Afin de procéder à une vérification dans les règles de l’art, il faut impérativement lever le véhicule pour avoir accès à l’intérieur de celui-ci. La date de fabrication du pneumatique inscrite sur le flanc n’est pas vérifiée lors du contrôle technique dans notre centre Dekra. Attention, même si un pneu âgé n’engendre pas de contre-visite, il est évident que ces performances sont diminuées en particulier sous la pluie. Certains de nos voisins comme les espagnols sont plus regardant sur l’âge des pneus et mettent en contre-visite le cas échéant.

Lors du contrôle technique chez DEKRA Montpellier, notre équipe de professionnels inspecte vos roues lors du contrôle de la liaison au sol. Pour votre sécurité, nous vérifions la pression des pneus.

L’usure et l’état des pneumatiques

 

Nous vérifions l’usure sur l’ensemble de la bande de roulement. Lorsque l’usure se rapproche des témoins ou que nous avons un doute comme sur les cotés, nous utilisons une jauge de profondeur.

En respectant la méthodologie de contrôle, nous pouvons indiquer de trois manière différentes une usure :

  • Usure anormale ou présence d’un corps étranger : Oui je sais la présence d’un corps étranger n’a rien à faire avec l’usure du pneumatique mais je le rappel les instructions techniques sont les mêmes pour tout le monde, malgré les différents réseaux et nous ne pouvons modifier ou rajouter un commentaire dans les défaillances. Pour revenir à notre défaut mineure, nous l’utilisons quand une usure irrégulière de la bande de roulement sans atteindre les témoins d’usure est constatée.
  • L’indicateur d’usure de la profondeur des sculptures est atteint : il est utilisé en contre-visite majeure quand les témoins d’usure ont atteint une profondeur inférieure à 1.6 mm.
  •  La profondeur des sculptures n’est pas conforme aux exigences : profondeur des mesures mesurées inférieure à 1.6mm ou différence supérieure à 5 mm entre les mesures des 2 pneus du même essieu. Dans ce cas, la défaillance est critique avec interdiction de circuler avec le véhicule à partir du jour même minuit jusqu’à la levée de la contre-visite après remplacement des pneumatiques.

Pour vérifier l’état du véhicule, une fois les roues du véhicule levées, nous devons regarder l’intégralité de la bande de roulement et des flancs pour vérifier les éventuelles entailles, déchirures, craquelures, corps étranger et hernies. Une hernie ou des craquelures profondes peuvent avoir l’air des fois bénignes mais nous ne savons jamais à quelle vitesse elles vont grossir avec les risques d’éclatements que ça engendre.

Nous rappelons que le contact de chaque pneumatique avec le sol ne dépasse pas la taille .d’une carte postale. Il est donc évident que plus la partie au contact à la route est en bon état plus la tenue de route sera meilleure. Nous entendons souvent la réflexion « dommage, mes pneus étaient encore bon au milieu » : C’est possible mais si vous n’avez plus de rainures sûr le coté des pneus, vous risquez l’aquaplaning sous la pluie. Les rainures (dessins) permettent l’évacuation de l’eau ce qui est impossible avec des pneus lisses.

La structure et le type du pneu

Lors du CT, nous vérifions également la présence de la même structure et du même type sur le même essieu. Pour faire simple, vous devez obligatoirement avoir deux pneus de structure radiale ou deux pneus de structure diagonale sur le même essieu. En ce qui concerne le type, si vous avez un Pirelli scorpion à l’avant gauche il vous faut obligatoirement un Pirelli scorpion à l’avant droit.

Le marquage : taille, indice

Nous vérifions grâce à la remontée OTC, la correspondance entre les pneus montées sur le véhicule et ceux qui étaient prévu pour ce même véhicule lors de son homologation. Cette correspondance est vérifiée pour les dimensions (largeur, hauteur et dimension de jante) ainsi que pour les indices de vitesse et de charge. En cas d’absence d’informations, nous devons nous référer aux étiquettes présentes sur le véhicule ou trouver les informations sur quelques sites internet spécifiques. Nous mettons un point d’honneur dans la vérification de ces points lors de votre contrôle technique dans notre centre situé sur la commune de Saint jean de Védas pour plusieurs raisons :

  • La première qui paraît évidente est votre sécurité. Des pneus et jantes de mauvaises dimensions peuvent frotter dans les passages de roues et risquer avec l’échauffement, l’éclatement. De même, si elle dépasse des ailes, vous risquez de blesser un usager de la route avec un projectile.
  • La deuxième raison est plus réglementaire : outre le risque d’amende par les forces de l’ordre et le risque de refus au contrôle technique vous encourrez des poursuites plus importantes en cas d’accident avec corporel. Qu’il y a-t-il de plus simples pour les experts automobiles que vérifier les correspondances des roues montées sur le véhicule accidenté avec les informations constructeurs.

La pression des pneus

Pour réaliser le contrôle technique, DEKRA Montpellier dois systématiquement vérifier la pression des pneumatiques avant le passage des bancs de ripage, de suspension et de freinage ainsi que le réglo phare. En cas de pression supérieure sur un ou plusieurs pneus, nous n’avons pas le droit d’ajuster la pression.

Quelques changements concernés uniquement pour les pneumatiques des véhicules immatriculés en tant que véhicules de collection. Ces véhicules peuvent ne porter, sur au moins un flanc, que les seules indications suivantes :
– La marque du fabricant.
– La désignation des dimensions.
– L’indication de la structure.
– La date de fabrication.

Conseils : Comment faire pour garder mes pneus plus longtemps ?

Notre équipe de professionnel est heureux de vous indiquer quelques conseils afin de garder vos pneus plus longtemps et faire des économies.

  • Bien choisir le type de ces pneumatiques par rapport à l’utilisation que vous souhaiter faire de votre véhicule. Ne pas acheter des pneus neige pour rester à Montpellier.
  • Bien choisir la gamme de pneumatique par rapport à l’utilisation que vous souhaiter faire de votre véhicule. Tout en gardant l’esprit sécuritaire donc de privilégier un pneu plus ou moins sportif selon votre utilisation, il ne sert à rien de prendre du premium ou sportif pour faire 3000 kilomètres par an de cycle urbain.
  • Pensez à faire régulièrement votre pression des pneus. Idéalement une fois tous un voir deux mois. Une bonne pression est un facteur de sécurité, de longévité de vos pneus et de consommation de carburant réduite. Pour rappel les valeurs de pression des pneus indiqués sur le véhicule sont pour des pneus froids et d’origine.
  • Pensez à stationner votre véhicule à l’ombre. C’est surtout valable pour nos régions du Sud avec des températures relativement importantes toute l’année.
  • Bien faire attention à l’usure du train avant, que ce soit pour les rotules de direction, de suspension ou bien pour les silent blocs de bras de suspension (triangle). En effet, une usure prononcée de ces éléments favorise l’usure de vos pneus.
  • Il faut éviter au maximum les détériorations de la route ainsi que de grimper sur les trottoirs pour stationner.

Nous entendons souvent parler de faire une géométrie pour économiser ces pneus. En connaissant le coût, j’attire votre attention sur le fait qu’il n’est pas nécessaire de faire ce réglage à chaque fois que l’on parle d’usure. Je parle pour une utilisation semi-urbaine avec une durée de vie d’environ 50 000 KM. Si vous trouvez que vos pneus ont une petite usure anormale à 45 000 KM, il sert strictement à rien de faire un réglage. Si en revanche votre voiture s’écarte à droite ou à gauche à chaque fois que vous lâchez le volant ou que vos pneus sont quasiment lisses à l’intérieur ou à l’extérieur à 20 000 KM (si bien sûr vous ne vous prenez pas pour Sébastien Loeb à chaque rond-point) là, il faut prévoir un réglage géométrie.

Menu