Contrôle technique DEKRA Montpellier - Liaison au sol. Vérification des pneumatiques, bras de suspension, amortisseurs et rotules de suspension.

Contrôle technique – liaison au sol ( fonction 5 )

Votre centre de contrôle technique Dekra Montpellier vous explique les éléments que comporte la fonction 5 – liaison au sol (IT VL F5).

En automobile, la liaison au sol désigne un ensemble d’éléments, généralement liés entre eux, effectuant la liaison entre le châssis d’un véhicule et le terrain sur lequel il évolue. Ces organes de liaison améliorent significativement le confort, mais sont également des éléments cruciaux pour la tenue de route et la sécurité des usagers.

Contrôle technique – fonction 5 : le détail des éléments de la liaison au sol

Premier élément : Les essieux

En schématisant, l’essieu est la partie entre le châssis et les roues, implanté à l’avant et à l’arrière de l’automobile. Son rôle principal est de supporter le poids des roues, des suspensions et des commandes de direction. Les essieux permettent aussi le maintien de l’écartement souhaité entre les roues.

-Il existe deux types d’essieux : l’essieu rigide, comme indiqué dans ce cas, représente un axe mécanique transversal reliant 2 roues généralement montées à l’arrière des véhicules. Ce système est souvent utilisé sur les véhicules citadins et moyens gammes. Son grand avantage est dans le coût de sa fabrication, qui est bien moins onéreux que des demi-train et offre tout de même la stabilité nécessaire à la sécurité des usagers. Afin d’améliorer le confort et l’adhérence des véhicules haut de gamme et puissante, les constructeurs remplacent l’essieu rigide par des essieux brisés composé d’un ou deux point d’articulations accueillants les demi-trains. Ce qui permet d’avoir une suspension indépendante sur les 2 roues du même essieu.

-Le porte fusée est aussi appelé pivot. Tous les éléments du demi-train se fixent dessus : rotule de suspension, rotule de direction, amortisseur, biellette de barre stabilisatrice ainsi que le moyeu grâce au roulement.

-Le roulement de roue permet le guidage axial et permet la rotation de la roue sans aucune résistance au poids. Sa détérioration se détecte de deux manières différentes, la première se constate en levant les roues et en contrôlant les jeux en pratiquant des petits mouvement latéraux et verticaux et la deuxième méthode consiste à faire tourner la roue assez rapidement et tendre l’oreille proche de la roue. Un petit ronronnement doit vous avertir de la défaillance du roulement. Vous pouvez également entendre ce bruit en circulation. Attention à ne pas confondre un bruit de roulement et le bruit que pourrait engendrer des pneus déformés. Pour plus d’informations sur le roulement de roue, cliquez ici.

Les éléments qui composent la roue

-La jante est l’élément de la roue sur lequel est monté le pneumatique. Le choix des matériaux permet de gagner du poids (tôle, alu).

-le pneumatique assure la trajectoire du véhicule. Il transmet grâce à la transmission l’énergie du moteur. Un pneu en bon état réduit fortement les distances de freinage et garantie la sécurité des occupants du véhicule. Pour prolonger la durée de vie vos pneus et garantir leur fonctionnement, il est important de faire régulièrement la pression des pneumatiques. Vous pouvez retrouver un article complet sur les pneumatiques dans notre rubrique actualité.

-Le moyeu de roue est la pièce reliant le châssis à la roue. Il a pour rôle de fixer la roue sur la voiture tous en lui offrant une totale possibilité de rotation. Leur conception avec de l’acier haute résistance leur permet de résister à toutes les contraintes de la route. Chaque automobile possède 4 moyeux.

Pour rappel, nous ne pouvons indiquer sur nos rapports de contrôle technique les légères déformations et coups de trottoir présent sur les jantes. En ce qui concerne les pneumatiques, nous contrôlons l’ensemble du pneumatique ce qui comprend aussi les rainures (sculptures) centrales. Il est impossible de vous donner l’état d’un pneu sans lever le véhicule pour vérifier l’état intérieur. Le moyeu à proprement parler est rarement abîmé hormis en cas de choc. Nous vérifions surtout la bonne fixation de tous les éléments fixés sur celui-ci.

Dernier élément : la suspension

La suspension est un élément indispensable au confort et à la sécurité routière. Elle permet de relier les masses suspendues à celle non suspendues. On pourrait parler de maintenir en l’air le véhicule. La suspension se décompose en plusieurs éléments :

-Les ressorts et stabilisateurs servent principalement à maintenir les roues du véhicule en contact permanent avec le sol. Pour ce faire, le ressort se détend ou se comprime. Les biellettes de barre stabilisatrice sont contraintes aux déformations de la route et ont tendance à prendre du jeu à leur extrémité au niveau de leur petite rotule. Vous pouvez percevoir ce bruit sur les routes en mauvaise état, caractérisé par un léger cloc cloc.

– L’amortisseur permet d’absorber les chocs et les déformations de la route. Pour votre sécurité, il est important de veiller au bon fonctionnement des amortisseurs ainsi que de leurs coupelles. Nous retrouvons plusieurs types d’amortisseurs selon la conception du véhicule et selon le coût de fabrication. Il est conseillé de garder la conception d’origine du véhicule afin de garantir son fonctionnement optimal. Lors du contrôle technique automobile, en cas de formation de goutte, le véhicule sera mis en contre-visite avec obligation de réparation dans le but de garantir votre sécurité.

– Les tubes de poussée, jambes de force, triangles et bras de suspension font également parti des éléments importants à la stabilité et à la tenue de route de votre voiture. Ils relient le pivot grâce à la rotule de suspension au châssis. Cette pièce est reliée sur le châssis (berceau) à l’aide de silent bloc. Le silent bloc est l’élément le plus sollicité de la liaison au sol. Il est fabriqué en caoutchouc. Il permet d’amortir les chocs provoqués par chaque accélération et freinage afin de réduire l’usure prématurés des autres éléments. Si lorsque vous freinez à faible allure, encore plus en descente (par exemple dans des bouchons) et que vous sentez du jeu dans le train avant, c’est le moment de remplacer les silent blocs.

-La rotule de suspension permet de fixer le bras de suspension sur le pivot.

-La suspension pneumatique et oléopneumatique est un type de suspension sans ressort mais fonctionnant à l’aide de pistons contenant de l’huile et un gaz.

Lors du contrôle technique, nous utilisons un banc de suspension afin de vérifier le déséquilibre de suspension. Il est important de préciser que nous ne vérifions pas l’efficacité à proprement dites des amortisseurs. Nous vérifions uniquement le déséquilibre qui pourrait en cas de défaillance grave être dangereux pour vous par manque de stabilité du véhicule.

Les conseils d’un contrôleur technique

Je terminerais la fonction liaison au sol en rappelant l’importance d’entretenir son véhicule régulièrement et de changer les pièces au bon moment. Outre l’aspect sécuritaire évident, en suivant nos conseils prodigués dans notre centre DEKRA, proche de Lattes, vous pouvez faire de grosses économies. Pour vous donner un exemple, si vous rouler avec des silent blocs de bras de suspension (triangles) usés vous allez engendrer une usure prématurée de l’ensemble du train avant dont les rotules et les pneus. Cela peut engendrer des frais supplémentaires qui n’étaient pas nécessaires si la première pièce était changée avant.

Menu