Contrôle technique DEKRA Montpellier- direction (rotules, crémaillère, colonne de direction )

Contrôle technique – La direction ( fonction 2 )

Votre centre de contrôle technique Dekra Montpellier vous explique les éléments de vérifications qui figurent dans la fonction 2 (IT VL F2).

Contrôle technique – ce qui est vérifié

Lors du contrôle technique dans notre centre DEKRA Montpellier, notre équipe de contrôleurs vérifie le système de direction dans sa totalité comme l’oblige la réglementation.

La fonction est composée de plusieurs parties :

  • État mécanique : État du boîtier ou de la crémaillère de direction, fixation du boîtier ou de la crémaillère de direction, état de la timonerie de direction, fonctionnement de la timonerie de direction, direction assistée.
  • Volant, colonne : État du volant, colonne et amortisseurs de direction.
  • Jeu dans la direction.
  • Direction assistée électronique
  • Ripage

Contre – visite : Explication de plusieurs points qui composent la direction

Le ripage c’est quoi ?

Il s’agit d’un contrôle sommaire du parallélisme des roues. Avant toute chose, il est important de rappeler que nous ne faisons pas, à proprement parler, de contrôle de géométrie. Comme pour toute autre fonction, nous ne réalisons aucun réglage.

L’angle de dérive, ou angle de ripage, fait partie des points soumis au contrôle technique obligatoire.
Cette valeur s’exprime en m/km (mètres par kilomètre) et indique la variation théorique de trajectoire d’un véhicule.
En clair, elle signale si la voiture est susceptible ou non de se déporter sur la route. Sensation perceptible sur autoroute, quand on lâche légèrement le volant et que le véhicule se déporte. Pour l’instant, seul le ripage de l’essieu avant est contrôlé. Au-delà d’une valeur supérieure à 8 m/km, l’annotation « ripage excessif » est portée sur le PV du rapport de contrôle technique.

En terme de sécurité, un ripage excessif n’est pas dangereux immédiatement. Par contre, à la longue, il peut entraîner une usure irrégulière des pneus, pouvant aller jusqu’à l’éclatement du pneu. Pour éviter ces désagréments pouvant avoir une issue dramatique, il est recommandé après avoir fait contrôler par un professionnel que la cause de cette usure ne soit pas dû à une pièce tordue ou à un jeu important dans le train avant, de faire réaliser le réglage géométrie.

En cas de défaillances majeures ou critiques sur un des éléments de la direction, le contrôleur Dekra devra systématiquement passer votre véhicule sur le banc de ripage.

Fonctionnement de la direction

Le rôle de la direction est de transmettre l’effort exercé sur le volant, par le conducteur, aux roues avant afin de pouvoir modifier la trajectoire du véhicule à notre constance. Cependant certains véhicules possèdent les roues arrières autos directionnelles pour améliorer le confort et la trajectoire.

Voici la liste des principaux éléments qui constituent le système de direction du véhicule :

  • Volant : Nous pouvons remarquer que les anciennes voitures possédaient un volant beaucoup plus grand pour réduire l’effort exercé dessus. Depuis la généralisation de la direction assistée, les volants ont réduit leur taille à l’instar des dernières Peugeot et leur i-cockpit.
  • Colonne de direction : Permet de transmettre l’effort de rotation du volant au boîtier de direction. Il est aussi utilisé au réglage du poste de conduite afin de permettre au conducteur d’adapter sa position aux commandes en fonction de sa morphologie, afin d’obtenir un réglage optimal. Pour diminuer les vibrations de la route, un amortisseur est monté sur les crémaillères nouvelle génération.
  • Boîtier de direction ou crémaillère : Démultiplie le mouvement entre la colonne de direction et la sortie de crémaillère ou bielle pendante. Pour qu’il fonctionne, il faut associer un système de vis sans fin à circulation de bille avec une crémaillère. Son implantation est positionnée dans le compartiment moteur.
  • Biellette de direction (rotule axiale) : Permet la liaison entre la sortie de crémaillère et les rotules de direction. Elles sont composées d’un côté d’une rotule vissée sur la crémaillère, et de l’autre côté d’un filetage qui permet de visser la rotule (côté roue) dessus et également de régler le parallélisme. Afin de protéger la rotule axiale, nous retrouvons aux deux extrémités des soufflets de direction appelés aussi cache poussière.
  • Rotule de direction (coté roue) : Permet la rotation de la roue. Elle se visse sur la biellette d’un côté et de l’autre côté se fixe sur le pivot de fusée. Conçu avec un logement à billes lubrifié avec de la graisse pour garantir l’étanchéité, protégée par des capuchons (caches poussières ) et pour permettre l’étanchéité du système afin d’éviter saleté et poussière.
  • Pivot de fusé : Même s’il ne fait pas partie directement de la direction, cet élément est le point central des demi-trains. Le pivot est l’élément recevant les rotules de suspension, la rotule de direction, la fixation d’amortisseurs et le moyeu par l’intermédiaire du roulement.

Direction assistée

Sachant que le braquage des roues, surtout à l’arrêt, nécessite un certain effort de la part du conducteur, les fabricants ont développé divers types d’assistances. Les premières assistances ont vu le jour dans le transport de marchandises. Peu à peu, l’assistance hydraulique a su convaincre les utilisateurs de voitures particulières. Le besoin de direction assistée n’a pas été conçu uniquement pour augmenter le confort. Il facilite la conduite des voitures de sport, en facilitant la tenue du volant dans les virages à haute vitesse. Avant son instauration systématique, les constructeurs proposant ce système sur leur voiture ont su attirer l’attention de la gente féminine.

Nous retrouvons plusieurs conceptions d’assistance. Le plus courant est la direction assistée qui se fait doucement rattraper par la version électrique permettant son implantation dans les véhicules toutes électriques. Nous retrouvons aussi la toute dernière génération d’assistance qui consiste en un système combiné qui utilise les fonctions des deux systèmes (EGUR). Vous pouvez retrouver un article détaillé à ce sujet ici.

Maintenant que vous comprenez mieux le système de direction d’une voiture, afin de garder l’ensemble en bon état de marche et réduire le coût d’entretien, il faut essayer au maximum d’éviter de monter sur les trottoirs et dans la limite du possible éviter les nids de poules.

À noter qu’aucune mesure n’est réalisée pour les véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 1920 ainsi que pour les véhicules équipés d’un système de freinage principal à commande à câble.

Menu