Contrôle technique moto Montpellier

contrôle technique moto Montpellier
Votre centre de contrôle technique moto à Montpellier

Historique du contrôle technique moto

  • A l’origine de l’idée d’un contrôle technique pour les motos et deux roues
  • L’évolution des normes et critères
  • L’aboutissement à un contrôle technique moto obligatoire
  • L’élargissement à toute la catégorie L (scooter, véhicules à 3 roues, véhicules sans permis…)

Pourquoi réaliser un contrôle technique moto ou 50 cm3 ?

Contrôle technique moto : éléments de sécurité

  • Respect des normes
  • Pollution et bruit
  • Conformité des plaques et de l’éclairage
  • Freinage
  • État des pneus

Les questions / réponses sur le contrôle technique moto

Les avis de nos clients

Les pour et contre du contrôle technique moto

  • Avantages pour les propriétaires et la société
    • Amélioration de la sécurité routière
    • Longévité du véhicule
    • Responsabilité environnementale
  • Inconvénients et principales critiques
    • Coût et temps
    • Incohérences dans l’évaluation
    • Complexité des réglementations
  • Éducation et sensibilisation

Historique du contrôle technique moto

A l’origine de l’idée d’un contrôle technique pour les motos et deux roues.

L’Europe connaît ces dernières années une augmentation du nombre de véhicules en circulation, et particulièrement des deux-roues. C’est dans ce contexte de croissance que les institutions ont décidées, dans la même logique que les voitures, d’instaurer un contrôle technique pour les motos. Cela permet de rendre compte de l’état du véhicule et de pouvoir l’utiliser en toute sécurité.

La mise en place du contrôle technique moto en France n’est pas une première en Europe. De nombreux pays européens possèdent déjà une réglementation de certification de l’état des deux roues. C’est le cas notamment de l’Allemagne, de l’Espagne, de l’Italie ou encore de la Suisse. Ces mesures ont été prises dans le but d’assurer la sécurité de tous les usagers de la route, avec des critères d’évaluations standardisés qui permettent de déterminer si chaque moto est apte à circuler. Cette formalisation s’est accrue notamment avec les avancées technologiques de l’époque. Alors que la technologie des motos évoluait, les critères d’inspection se sont diversifiés pour englober une variété de systèmes et de composants.

Depuis 2014, l’Europe a pris des dispositions pour l’instauration de ce contrôle technique par tous ses pays membres. Le but est d’instaurer une culture de responsabilité, où la maintenance et la sécurité des motos deviennent des préoccupations partagées entre les conducteurs, les mécaniciens, et les autorités de régulation. La date effective de la mise en œuvre a été placée à octobre 2022, mais il faudra attendre 2023 pour que le Conseil d’État impose la mise en place de ces mesures sur le territoire. La mise en place sera effective au 15 avril 2024.

Le controle technique moto en France va donc respecter des critères stricts de vérification, basés sur les lois européennes. Ces vérifications font partie d’un protocole suivi par les contrôleurs pour faire remonter toute usure ou défaillance mécanique qui peut compromettre l’utilisation du deux-roues en toute sécurité.

L’évolution des normes et critères

Avec l’avancement technologique et l’augmentation du nombre de motos sur les routes, les normes et critères du contrôle technique ont été affinés et élargis. La sophistication croissante des motos a conduit à l’introduction de tests plus spécifiques et de technologies avancées pour évaluer l’état des véhicules avec précision. Les aspects tels que les émissions, le bruit, et les systèmes électriques sont devenus des éléments centraux de l’évaluation.

L’aboutissement à un contrôle technique moto obligatoire

La sophistication croissante des motos a conduit à l’introduction de tests plus spécifiques et de technologies avancées pour évaluer l’état des véhicules avec précision. Les aspects tels que les émissions, le bruit, et les systèmes électriques sont devenus des éléments centraux de l’évaluation. Avec l’avancement technologique et l’augmentation du nombre de motos sur les routes, les normes et critères du contrôle technique ont été affinés et élargis. Nous pouvons également remarquer un changement dans le comportement du motard, même si nous observons encore un grand nombre de motards passionné, la quantité de motards dit « utilitaire » ne fait qu’augmenter.

L’élargissement à toute la catégorie L (scooter, véhicules à 3 roues, véhicules sans permis…)

La mise en place du contrôle technique à l’ensemble de la catégorie L englobe non seulement les motos mais aussi les scooters, les tricycles et les quadricycles ainsi que les véhicules sans permis. Cette expansion part vraiment du constat d’une croissance fulgurante de la diversité des véhicules sur la route et de la nécessité de garantir la sécurité et l’intégrité mécanique. Ce nouveau controle technique nécessite de la part des controleurs une nouvelle certification pour pouvoir examiner ce type de véhicule.

L’évolution vers un contrôle technique inclusif de la catégorie L est un témoignage de l’adaptabilité et de la résilience du système. Alors que le paysage des transports continue de se diversifier, la capacité à intégrer et à réguler efficacement une variété de véhicules garantira que la sécurité routière reste au premier plan, protégeant les conducteurs, les passagers et tous les usagers de la route.

Les différents types de véhicules de la catégorie L :

  • Cyclomoteur : catégories L1e et L2e regroupant tous les véhicules dont la cylindrée est inférieure à 50 cm³ et dont la vitesse ne dépasse pas 45 km/h.

Nous retrouvons les mobylettes, scooter, 50 à boite, solex,…

  • Motocyclette : catégories L3e et L4e regroupant les véhicules à 2 roues et les side-cars d’une cylindrée supérieure à 50 cm³.

Nous retrouvons les motos 125 cm³, les motos de moyenne et grosse cylindrée, les scooters,…

  • Tricycle à moteur : catégorie L5e regroupant les véhicules à trois-roues, équipé d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm³. Le poids à vide n’excède pas 1000 kilogrammes, la charge utile n’excède pas 1500 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de marchandises et 300 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de personnes.

Nous retrouvons les scooters à 3 roues comme le Mp3, le Spyder de Can-Am ou encore les trikes,…

Nous retrouvons les quads, les voitures sans permis (VSP), les buggys, Renault Twizy 45, Citroën Ami,…

Pourquoi réaliser un contrôle technique moto ou 50 cm3

La réalisation d’un contrôle technique pour les motos et véhicules de 50 cm3 est une étape cruciale pour assurer la sécurité sur nos routes. Comme tout véhicule, et malgré leurs petits gabarits, les motos et véhicules de 50cm3 sont aussi sujet à l’usure et aux défaillances. Les contrôles techniques permettent ainsi de détecter et de corriger les éventuels défauts ou problèmes mécaniques, contribuant ainsi à réduire les risques d’accidents et d’augmenter la sécurité de tous les usagers de la route. Le contrôle technique vise aussi à réguler les émissions de gaz polluants et les niveaux sonores, contribuant à la préservation de notre environnement et à la santé de tous.

En cas d’achat d’un véhicule d’occasion, le contrôle technique offre une garantie supplémentaire quant à l’état du véhicule, au respect des normes de sécurité et environnementales en vigueur ainsi qu’un historique du kilométrage.

Contrôle technique moto : éléments de sécurité

Un bon entretien des différents composants de votre moto est impératif pour garantir une conduite sécurisée et minimiser les risques d’accident. Ces composants vont être contrôlés lors du controle technique pour vérifier le bon entretien et fonctionnement du composant :

Les freins : les freins sont le système de sécurité le plus fondamental de votre moto. Des freins en bon état assurent une capacité de ralentissement et d’arrêt efficace. Tout dysfonctionnement dans ce système pourrait compromettre votre capacité à réagir rapidement aux situations d’urgence.

Les pneus : ils sont le seul point de contact entre votre moto et la route. Des pneus usés ou sous-gonflés peuvent réduire considérablement l’adhérence, augmentant ainsi les risques de dérapage, surtout par temps de pluie ou sur chaussée glissante.

Les suspensions : des suspensions en bon état contribuent à une meilleure stabilité et à une tenue de route optimale. Elles sont essentielles pour absorber les chocs et les irrégularités de la route, améliorant ainsi le confort de conduite et la sécurité.

L’éclairage et les signaux : un système d’éclairage fonctionnel est crucial pour la visibilité, surtout la nuit ou par mauvais temps. Les feux de signalisation, clignotants et feux stop doivent être en parfait état de marche pour indiquer clairement vos intentions aux autres usagers de la route.

La direction : une direction en bon état garantit une conduite précise et réactive. Tout jeu excessif ou toute anomalie dans le système de direction peut entraîner une perte de contrôle de la moto.

Les émissions : le contrôle des émissions vise à réduire l’impact environnemental de votre moto. Un système d’échappement en bon état limite les émissions de gaz nocifs, contribuant ainsi à la préservation de notre environnement.

Les niveaux de fluides : des niveaux de liquides (huile, liquide de frein, liquide de refroidissement, etc.) appropriés contribuent à prévenir tout risque de surchauffe, ou de dysfonctionnement mécanique.

Prendre soin de ces éléments et les soumettre régulièrement à un contrôle technique permet de garantir une conduite en toute sécurité. Par un exemple, un joint spy de fourche qui fuit peut avoir plusieurs effets néfastes sur votre moto. En plus d’un manque d’efficacité de votre suspension, la présence d’huile sur votre système de freinage peut altérer les performances de celui-ci.

Respect des normes

Le respect des normes, notamment d’homologation, garantit l’intégrité des conducteurs. Nous pouvons classer les normes en deux secteurs.

  • Normes sécuritaires : dimensions des pneus, présence de rétroviseurs ou de clignotants, cadre modifié.
  • Normes réglementaires : taille et inclinaison de la plaque d’immatriculation, vitesse maximum d’un cyclomoteur, bruit.

Pollution et bruit

Les véhicules sont soumis à des tests rigoureux pour mesurer les niveaux d’émissions et de bruit. Les régulations strictes visent à minimiser l’impact environnemental des véhicules en circulation. Des systèmes d’échappement efficaces, des moteurs bien entretenus et d’autres composants jouent un rôle crucial dans la réduction de la pollution atmosphérique et sonore. Le respect des normes antipollution et de bruit, est un aspect central du contrôle technique. Dans un monde de plus en plus conscient des enjeux environnementaux, assurer que les véhicules respectent les normes établies est non seulement une responsabilité légale mais aussi éthique.

La pollution, qu’elle soit engendrée par des dégagements de microparticules et gaz à effet de serre ou sonore, a un impact non négligeable sur la nature (êtres humains, mais aussi faune et flore). Le contrôle technique s’assure que les normes ne soient pas dépassées pour réduire cet impact.

Conformité des plaques et de l’éclairage

La conformité des plaques et de l’éclairage est un autre élément essentiel évalué lors du contrôle technique.

Les plaques d’immatriculation doivent être clairement visibles, conformes aux spécifications légales qui consistent pour les véhicules de catégorie L (moto, scooter, quad, cyclos, tricycles et quadricycles) d’une dimension de 210 millimètres de large x 130 millimètres de haut depuis le 01 juillet 2015 pour les véhicules neufs et depuis le 01 juillet 2017 pour tous les autres. Son inclinaison ne doit pas excéder 30° vers le haut, et 15° vers le bas.

L’éclairage doit être optimal pour assurer la visibilité et la sécurité. La couleur et l’intensité des feux, la présence des catadioptres. Un clignotant doit être de couleur orange ou encore l’intensité du stop dois être supérieure à celle de la veilleuse.

Pour garantir votre sécurité et évitez une contre-visite inutile, vous pouvez consulter notre fiche de pré-contrôle technique moto.

Freinage

Lors de l’inspection de la fonction 1 de l’instruction technique, Dekra Montpellier vérifie minutieusement plusieurs éléments des freins. Nous examinons l’état des disques de frein, des plaquettes, des tambours, ainsi que les poignées, pédales, maître-cylindre et autres composants pour nous assurer de leur bon fonctionnement. Il est essentiel de vérifier également l’état des flexibles de frein afin de garantir qu’ils ne présentent pas de fissures ou d’usure excessive, car cela pourrait compromettre l’efficacité du freinage. De plus, nous vérifions la couleur du liquide de frein. Il est recommandé de suivre les instructions du constructeur pour son remplacement, car en vieillissant, le liquide peut se remplir d’eau, altérant ainsi son efficacité et risquant d’endommager le système par oxydation.

Pour les motos équipées d’origine d’un système anti-blocage des roues (ABS), nous nous assurons du bon fonctionnement du témoin d’alerte. Le système ABS empêche le blocage des roues lors d’un freinage d’urgence, offrant ainsi une meilleure stabilité et un contrôle supplémentaire dans des situations critiques.

Etat des pneus

Lors du passage chez Dekra Montpellier, le contrôleur technique examine la profondeur de la bande de roulement, l’intégrité structurelle et d’autres facteurs clés qui influent sur la performance des pneus. La pression joue un rôle crucial dans le comportement de votre machine, elle doit être adaptée aux types de pneus montés sur votre véhicule, pneus routiers ou sportifs, à l’utilisation et au chargement (solo ou duo). Il en va de même sur le choix du pneumatique, par exemple un pneu tendre sera plus long à monter en température et sera moins efficace sur sol mouillé.

Les pour et contre du contrôle technique moto

L’évaluation complète des avantages et des inconvénients du contrôle technique moto offre une perspective équilibrée, permettant aux propriétaires de motos et aux parties prenantes de comprendre pleinement l’impact et la valeur de ce processus.

Avantages pour les propriétaires et la société

Amélioration de la sécurité routière

L’un des avantages les plus évidents du contrôle technique moto à Montpellier est sa contribution significative à la sécurité routière. En identifiant et corrigeant les défauts et problèmes mécaniques à temps, cette procédure réduit les risques d’accidents dus à des défaillances véhiculaires. Des statistiques soulignent l’impact positif sur la réduction des accidents et des blessures, renforçant ainsi la confiance des conducteurs dans leur sécurité sur les routes de Montpellier.

De plus, les contrôles techniques favorisent la longévité des véhicules. Grâce à une maintenance régulière et des réparations proactives, les motos durent plus longtemps, offrant ainsi une meilleure valeur et un retour sur investissement pour les propriétaires dans la région de Montpellier. Même si nous savons que la plupart des motards entretiennent très bien leur moto, l’expérience de nos confrères européens et celle acquise chez nous pour les voitures, démontrent la dangerosité de l’adaptation d’un usager, lors de la présence d’une défaillance sur son véhicule. Il est bien rare qu’un jeu dans un roulement de colonne de direction ou une poignée spongieuse se présente en une fraction de secondes, ce qui nous laisse le temps de prendre l’habitude de la défaillance. Des témoignages de propriétaires mettent en lumière la fiabilité accrue de leurs motos après avoir suivi le processus de contrôle technique.

En se promenant dans les rues de Montpellier, qui n’a jamais croisé un deux-roues sans rétroviseur, avec un clignotant pendant ou le carénage cassé, en se demandant, comment ce genre de véhicule peut encore être autorisé  à circuler. L’instauration du contrôle technique, qui introduit une obligation d’entretien des véhicules, permet d’accroître sensiblement la sécurité routière. »

Longévité du véhicule

Les contrôles techniques jouent un rôle crucial dans la préservation de la longévité des motos. En mettant l’accent sur une maintenance régulière et des réparations proactives, ce processus permet d’identifier et de résoudre les problèmes mécaniques avant qu’ils ne s’aggravent. Cette approche proactive assure le bon fonctionnement et la fiabilité de la moto sur le long terme, prolongeant ainsi sa durée de vie.

En effet, même les motards les plus attentifs peuvent parfois négliger certains détails ou ne pas percevoir des signes précurseurs de dysfonctionnement. Les contrôles techniques, en mettant en lumière ces éléments, offrent l’opportunité d’intervenir à temps pour éviter des dommages coûteux et garantir la pérennité de la moto. Cette démarche préventive, souvent sous-estimée, contribue grandement à maintenir la performance et la sécurité de la moto au fil des années. Les propriétaires constatent ainsi une amélioration significative de la fiabilité de leur véhicule, ce qui se traduit par une expérience de conduite plus sereine et une meilleure valeur sur le marché de l’occasion.

Responsabilité environnementale

La responsabilité environnementale constitue un pilier essentiel du contrôle technique moto. En effet, ce processus joue un rôle majeur dans la réduction de la pollution émise par les motos. En veillant à ce que les émissions restent dans les limites acceptables, il contribue de manière significative à préserver notre environnement. Des études environnementales démontrent l’impact positif des contrôles techniques sur la qualité de l’air. En limitant les émissions polluantes, notamment les gaz nocifs, ces procédures favorisent un air plus pur et une atmosphère plus saine pour l’ensemble de la communauté.

Cette démarche reprise par de nombreux pays européen, s’inscrit dans une perspective de développement durable. Elle encourage une utilisation responsable des motos en minimisant leur empreinte écologique. Les propriétaires de motos jouent ainsi un rôle actif dans la préservation de notre écosystème. Cet engagement en faveur de la responsabilité environnementale n’a pas uniquement des répercussions à l’échelle locale, mais contribue également à des initiatives globales de lutte contre le changement climatique.

Inconvénients et principales critiques

Coût et temps

Cependant, il est important de noter qu’il existe des inconvénients et des critiques associés aux contrôles techniques. Certains considèrent le coût financier et le temps investi comme des préoccupations majeures. Les propriétaires doivent consacrer du temps à la préparation et à la présentation de leurs motos pour l’inspection, et ils doivent être prêts à assumer les coûts liés, y compris d’éventuelles réparations.

Il est intéressant de noter qu’il peut sembler contradictoire d’une part d’affirmer que les motards sont habiles à entretenir leurs motos eux-mêmes, et d’autre part de souligner que le passage au contrôle technique peut entraîner des coûts d’entretien supplémentaires. Cela pourrait illustrer la réputation parfois attribuée aux Français d’être un peu grincheux.

Incohérences dans l’évaluation

L’incohérence dans les évaluations entre différents centres de contrôle est une préoccupation courante. Cela peut occasionner des confusions et des frustrations chez les propriétaires de motos et scooters. Le contrôle technique moto repose en grande partie sur l’appréciation du contrôleur. Bien que les instructions techniques fournissent une liste de défaillances pour traiter un défaut identifié, il n’est pas rare de constater de légères variations entre deux rapports établis sur une période relativement proche. Pour remédier à cette situation, DEKRA Montpellier mise sur la cohésion d’équipe et profite des périodes plus calmes pour échanger sur les points sujets à interprétation, afin d’assurer une approche harmonisée de l’évaluation de votre deux-roues. Chez Dekra à Saint-Jean-de-Védas, nos contrôleurs suivent une formation annuelle pour assimiler les changements réglementaires et affiner leur expertise sur les points clés afin de se conformer au mieux à la réglementation en vigueur.

Complexité des réglementations

La complexité et l’évolution constante de la réglementation peuvent également constituer un défi. Les propriétaires doivent se tenir au courant des changements dans les exigences pour assurer la conformité, ce qui peut être une tâche ardue. Pour faciliter cette démarche, notre centre, DEKRA Montpellier, mets à disposition sur son site des actualités et une fiche de pré-contrôle technique. Ces ressources sont conçues pour informer et accompagner les motards dans leur préparation au contrôle technique, offrant ainsi un moyen efficace de gérer les exigences en constante évolution. La technologie embarqué des véhicules changent rapidement, obligeant les centres de contrôle à revoir les méthodes d’inspection régulièrement.

Éducation et sensibilisation

Améliorer l’éducation et la sensibilisation autour des exigences des contrôles techniques et des changements réguliers dans les réglementations peut grandement contribuer à atténuer les défis liés à la complexité et à l’évolution des normes. Cette démarche ne vise pas seulement à faciliter le processus, mais aussi à mettre en lumière l’importance du contrôle technique lors de l’achat d’un véhicule d’occasion. Nous offrons une sécurité supplémentaire aux futurs acquéreurs en évitant les éventuelles fraudes ou dissimulations de défauts. Cela a un impact direct sur la valorisation du métier de contrôleur technique 2RM, mettant en avant son rôle essentiel dans la protection des consommateurs. À DEKRA Montpellier, nous nous engageons à promouvoir cette sensibilisation en mettant à disposition des propriétaires des ressources claires et informatives pour les accompagner dans cette démarche éducative.

Nous ne pouvons pas être juge et partie, en devenant contrôleur technique, nous renonçons à la possibilité de faire de la réparation mécanique et c’est très bien comme ca, on évite tout conflit d’intérêt. En gros, quand on dis à notre client, vos plaquettes sont mortes, nous n’avons pas d’intérêts financiers à vous mettre en contre-visite car nous ne changerons pas la pièce. Il faut se dire que le contrôle est une photographie de votre véhicule à l’instant T.

Les questions / réponses sur le contrôle technique moto

La fréquence requise pour un contrôle technique moto dépend de plusieurs facteurs. Pour un véhicule neuf, le premier contrôle technique est à réaliser à sa date anniversaire des cinq ans. Ensuite, la moto doit être soumise à un contrôle technique tous les trois ans.

Cependant, il est important de noter que si vous envisagez de vendre votre moto de plus de cinq ans, le contrôle technique doit être daté de moins de six mois au moment de la transaction. Cela garantit que le véhicule est conforme aux normes de sécurité actuelles.

Il est essentiel de respecter ces échéances pour assurer la sécurité du conducteur ainsi que celle des autres usagers de la route, et pour rester en conformité avec la réglementation en vigueur.

À noter que sous certaines conditions, les motos enduro et trial ne sont pas concernées par cette directive.

Si votre moto ou scooter ne réussit pas le contrôle technique, le contrôleur technique vous donnera un rapport de contrôle défavorable. Lors de la contre-visite dans le temps imposé, si toutes les réparations sont effectués correctement, le contrôleur vous délivrera un rapport de contrôle technique favorable avec une durée de validité valable 3 ans à partir de la date initial du CT.

Deux cas de figure :

  • anomalie qui met immédiatement en danger les usagers du 2 roues, ou qui ont un impact grave sur l’environnement. La défaillance critique relevé donne droits à circuler avec votre moto jusqu’à minuit le jour du CT. Vous aurez quand même deux mois pour faire les réparations et représenter le véhicule.
  • anomalie susceptible de compromettre la sécurité du 2 roues, d’avoir une incidence négative sur l’environnement, ou de mettre en danger les autres usagers de la route. Caractérisé par une défaillance majeure qui laisse le droit de circuler pendant deux mois. la même durée pour faire les réparations et représenter le véhicule.

Préparer votre moto pour le contrôle technique à Montpellier, peut vous aider à garantir un passage sans encombre. Il est déjà important de rappeler qu’une conduite respectueuse de la mécanique, sans à-coups, et qu’un entretien régulier préviennent contre l’usure prématurée de son 2 roues.

Si nous prenons deux motos identiques, de la même année avec un kilométrage identique, nous pouvons observer une différence importante dans l’état général de ces deux véhicules.

Voici quelques étapes importantes à suivre :

Vérification des documents : Assurez-vous d’avoir la carte grise original.

Examen visuel : Faites une inspection visuelle complète de votre moto. Vérifiez les feux, les clignotants, les rétroviseurs, les pneus, les freins, la suspension, la conformité de la ligne d’échappement et tout autre élément visible. Vous pouvez vous appuyer, sur la fiche de pré-contrôle moto mise à disposition par DEKRA Montpellier.

Réparations et entretien : Si vous êtes au courant de problèmes potentiels, faites les réparations nécessaires avant le contrôle technique.

Nettoyage : Une moto propre facilite l’inspection visuelle et donne une impression de bon entretien.

En suivant ces étapes, vous augmenterez vos chances de passer avec succès le contrôle technique de votre moto ou scooter à Montpellier.

Non, le contrôle technique de la catégorie L peut être effectué soit dans un centre dédié aux motos, soit dans un centre VL (Véhicules Légers) sous certaines conditions. Cependant, pour une expertise optimale, privilégiez un centre qui a dédié une zone spécifique avec table de levage, garantissant une inspection de meilleur qualité et prouve l’intérêt de celui-ci pour ces véhicules.

Une évolution aura lieu au 15 avril 2025, les centres VL de Montpellier souhaitant effectuer le contrôle technique des motos devront disposer d’un agrément spécifique à la catégorie L. Cette mesure garantira une évaluation adéquate des véhicules de cette catégorie, assurant ainsi leur conformité aux normes de sécurité.

En tant que gérant contrôleur et motard passionné, ayant pratiqué la quasi-totalité des segments de la catégorie L, je considère que la relation de confiance entre le motard et le contrôleur technique doit être complète. C’est pourquoi, chez Dekra Moto Montpellier, seuls les contrôleurs titulaires du permis moto seront autorisés à manipuler vos machines. Cette approche vise à assurer un service de qualité et une compréhension approfondie des besoins spécifiques des motos.

La durée d’inspection d’un véhicule de la catégorie L, prend entre 20 et 45 minutes. Tout va dépendre du type de véhicule concerné, de l’implantation du centre de contrôle et de la présence ou non d’une secrétaire. Chez DEKRA Montpellier à SAINT jean de Védas, nous sommes équipés d’un poste spécifique à la catégorie et avons la chance d’avoir une secrétaire. Cela nous permet d’optimiser le processus et d’offrir un service efficace à nos clients. N’hésitez pas à prendre rendez-vous à l’avance pour que nous puissions vous accueillir dans les meilleures conditions. Si vous avez d’autres questions concernant le contrôle technique moto à Montpellier, n’hésitez pas à nous contacter.

Le contrôle technique pour les motos concerne tous les véhicules de la catégorie européenne L, ce qui inclut les motos, cyclos, tricycles, quadricycles, voiturettes, etc. Si votre moto appartient à cette catégorie et qu’elle est immatriculée avant le 1er janvier 2019, elle est concernée par le contrôle technique.

Les véhicules de catégorie L immatriculés avant la date d’entrée en vigueur du présent arrêté font l’objet d’un contrôle technique obligatoire selon le calendrier suivant :

  • le premier contrôle des véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2017 est à réaliser au plus tard le 31 décembre 2024 ;
  • le premier contrôle des véhicules immatriculés entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019 est réalisé en 2025 ;
  • le premier contrôle des véhicules immatriculés entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021 est réalisé en 2026 ;
  • le premier contrôle des véhicules immatriculés entre le 1er janvier 2022 et la date d’entrée en vigueur du présent arrêté est réalisé conformément à l’article R. 323-27 du code de la route.

Pour les véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 2017 et dont la date anniversaire de première mise en circulation est antérieure au 15 avril, ce contrôle est à réaliser, au plus tard, dans un délai de quatre mois à compter du 15 avril 2024. Pour les autres véhicules mis en circulation avant le 31 décembre 2021, ce contrôle est à réaliser, au plus tard, dans les quatre mois qui suivent la date anniversaire de leur première mise en circulation, dans la limite du 31 décembre de l’année prévue.

N’oubliez pas que le contrôle technique pour les motos vise à assurer la sécurité sur les routes et à prévenir les accidents liés à des défauts mécaniques.

Choisir le centre DEKRA Saint-Jean-de-Védas pour le contrôle technique de votre moto offre plusieurs avantages. Tout d’abord, notre centre est spécialement équipé pour prendre en charge les véhicules de la catégorie L, ce qui garantit une expertise optimale pour l’inspection de votre moto.

En outre, nous avons à cœur de maintenir une relation de confiance avec nos clients. En tant que gérant contrôleur et motard passionné, je comprends l’importance de cette confiance. C’est pourquoi seuls les contrôleurs titulaires du permis moto sont autorisés à manipuler vos machines chez DEKRA Moto Montpellier. Cette approche vise à assurer un service de qualité et une compréhension approfondie des besoins spécifiques des motos.

De plus, notre centre est idéalement situé à Saint-Jean-de-Védas, au cœur du village moto du Rieucoulon. À proximité immédiate, vous trouverez des enseignes renommées telles que Dafy et Cardy, ainsi que les concessions Yamaha, Indian, Kawasaki, Honda, Triumph, Can-Am et Harley-Davidson. Cette proximité avec les acteurs majeurs de la moto renforce notre engagement envers la communauté des passionnés de deux-roues.

Dekra moto Montpellier est facilement accessible pour les villes de Montpellier Nord comme Grabels, Saint-Gély-du-Fesc, Clapiers, Saint-Clément-de-Rivière et Castelnau-le-Lez, les villes de Montpellier ouest comme Juvignac, Pignan, Montarnaud, Fabrègues, Cournonterral ainsi que les villes de Montpellier sud comme Lattes, Pérols, Villeneuve-lès-Maguelone, Palavas-les-Flots, Mauguio et Mireval.

En choisissant Dekra Saint-Jean-de-Védas, vous optez pour un service professionnel, une expertise spécialisée et une relation de confiance avec des passionnés de la moto.

Il existe 78 points de contrôle pour le contrôle des véhicules de la catégorie L. Chez DEKRA Saint-Jean-de-Védas comme dans l’ensemble des centres de contrôles techniques de Montpellier, nos contrôleurs ont à disposition 165 défaillances réparties en 3 niveaux : mineure, majeure et critique.

En sachant que la catégorie L est vaste, il est évident que certains points de contrôle concerneront uniquement les motos et les scooters ainsi que d’autres seront réservés aux voitures sans permis.

Pour rappel, la voiture comprend 133 points de contrôle avec 613 défaillances.

Les avis de nos clients

4.8
moyenne de 572 avis

Contrôle technique très rapide Prise en charge efficace Équipe agréable

Prise de rdv simple, très bon accueil et travail de qualité.

Très professionnel.

Très bonne expérience, personnel très gentil, pas d’attente prise de rdv facile ! Je vous les recommande 😊

Ka Kui TSANG
27/04/2024

Super !

La prise de rendez-vous n'est pas encore disponible pour la catégorie L.
La date de mise en place du contrôle technique est le 15 avril 2024. Nous mettons à jour régulièrement le site pour apporter les dernières informations.

Les différents types de véhicules de la catégorie L :

  • Cyclomoteur : catégories L1e et L2e regroupant tous les véhicules dont la cylindrée est inférieure à 50 cm³ et dont la vitesse ne dépasse pas 45 km/h.
  • Motocyclette : catégories L3e et L4e regroupant les véhicules à 2 roues et les side-cars d’une cylindrée supérieure à 50 cm³.
  • Tricycle à moteur : catégorie L5e regroupant les véhicules à trois-roues, équipé d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm³. Le poids à vide n’excède pas 1000 kilogrammes, la charge utile n’excède pas 1500 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de marchandises et 300 kilogrammes pour les tricycles destinés au transport de personnes.
  • Quadricycle à moteur : catégories L6e et L7e regroupant les véhicules à moteur à quatre roues.