Contrôle technique pollution - nuisances. Dekra Montpellier vérifie le contrôle anti-pollutionainsi que les potentiels fuites d'huiles.

Contrôle technique : pollution et nuisances ( fonction 8 )

Votre centre de contrôle technique Dekra Montpellier vous explique la fonction « nuisances et pollution – IT VL F8 », qui comprend un contrôle du bruit, de la pollution de l’air ( contrôle anti-pollution ) et de la perte de liquides. Ces trois points qui sont contrôlés lors du contrôle pollution ont tous un impact négatif pour l’écologie.

Contrôle technique – système de réduction du bruit

La pollution sonore revient de plus en plus sur le tapis depuis quelques années. En effet, quand les activités humaines (carrière, transport, etc.) dépassent les seuils tolérées, qui ne mettent pas en danger l’acuité auditive, la santé et les écosystèmes, on parle de pollution sonore. Selon l’Agence Européenne pour l’Environnement, 70 % de la pollution sonore est liée à la circulation routière. Vous pouvez retrouver sur cet article plus d’informations sur la pollution sonore.

Les conséquences d’une pollution sonore

Le bruit provoque une gêne et un stress qui perturbent l’organisme animal et humain. Chez ce dernier, cela peut entraîner des problèmes d’irritabilité, d’insomnie et de dépression. De leur côté, les animaux préfèrent généralement fuir, quand ils le peuvent, les zones trop bruyantes.

Plusieurs solutions de contrôle et sanctions ont été mises en place lorsque cette pollution sonore devient trop importante, comme des amendes. Pour le contrôle technique, nous n’avons pas d’appareil (sonomètre) pour vérifier le niveau sonore. En revanche, nous vérifions l’absence de fuite importante de l’échappement et nous contrôlons à l’oreille que le bruit ne soit pas trop élevé à la sortie d’échappement. Nous vérifions aussi le bruit métallique des silencieux d’échappement engendré par la désolidarisation des chicanes.

Bientôt des radars sonores ?

D’autre moyens sont régulièrement testées afin de lutter contre les nuisances sonores. Ici la Ville de Paris est candidate à l’expérimentation des radars sonores appelés « Méduse », qui permettront des contrôles automatiques. Dans les Yvelines, l’un de ces dispositifs a été mis en place dans le but de lutter contre les rodéos urbains.

La verbalisation automatique n’est toutefois pas encore autorisé pour cause d’absence de cadre législatif. Récemment, l’Assemblée a adopté un amendement qui  prévoit la possibilité d’expérimenter ces dispositifs. Il faudra encore par la suite un décret du Conseil d’Etat pour définir les conditions d’utilisation.

Visite technique périodique – Le contrôle des émissions gazeuses

La pollution de l’air demeure une préoccupation climatique puisqu’elle a un impact direct sur la planète. Une des conséquences les plus visible est le réchauffement climatique et les maladies que cela engendre. Le secteur des transports, bien que polluant, n’est pas le seul acteur de cette pollution. L’industrie, le secteur agricole, mais aussi les activités domestiques ont leur part de responsabilités dans l’émission de particules. On distingue deux catégories : les particules primaires et secondaires.

Pour réaliser le contrôle anti-pollution de votre véhicule proche de Montpellier, nos contrôleurs vérifient le niveau d’huile moteur et vérifient que le moteur est atteint les 80 °C.

Équipements de réduction des émissions

Cette partie concerne uniquement les équipements de réduction des émissions et non l’ensemble de la ligne d’échappement. Pour les véhicules essence, nous parlons généralement de pot catalytique et pour les véhicules diesel de FAP (filtre à particules) et catalyseur. On peut aussi parler de la tresse d’échappement. Son rôle est d’offrir une liaison élastique entre le moteur et la ligne d’échappement. Le collecteur, le tube et le silencieux d’échappement sont traités en fonction 6, dont vous pouvez retrouver le détail dans cet article qui décrit la fonction 6.

Nous vérifions l’état du dispositif (trou, fixation, trace de soudure) ainsi que sa présence.

Émissions gazeuses ou contrôle pollution essence

L’émission gazeuse est appelée couramment contrôle pollution essence. Nous vérifions grâce à notre analyseur de gaz que les valeurs pollutions de votre auto ne dépassent pas le seuil réglementaire prévu lors de l’homologation du véhicule. Pour cela, nous contrôlons le coefficient lambda ainsi que le CO2. Le relevé du système OBD vérifie le bon fonctionnement du système anti-pollution.

Si le voyant moteur est allumé, le résultat du contrôle technique sera négatif. En cas de niveau d’huile incorrect, le défaut  « Contrôle impossible des émissions à l’échappement » sera stipulé, puisque effectuer un contrôle technique pollution dans ce cas là risquerait de casser le moteur. En cas de fumée excessive, nous ne pourrons pas effectuer le contrôle pollution.

Pour éviter la contre-visite, vérifier si vous êtes à jour dans l’entretien (vidange, bougies et les filtres) et décrasser la voiture en montant un peu dans les tours avant la visite de contrôle dans notre centre DEKRA Montpellier.

Opacité ou contrôle pollution diesel

L’opacité est appelée couramment contrôle pollution diesel. Nous vérifions l’encrassement du moteur grâce à la cellule opacimètre. Comme son nom l’indique, la cellule nous permet de mesurer l’épaisseur des fumées. La réglementation nous indique une valeur de réception à ne pas dépasser par OTC, selon le modèle et l’année du véhicule. Si jamais un problème apparaît au niveau des informations ou de la base de données, nous utilisons la valeur plaquée qu’on retrouve sur le véhicule. Le relevé du système OBD vérifie le bon fonctionnement du système anti-pollution.

Si le voyant moteur est allumé, le résultat du contrôle technique sera négatif. En cas de niveau d’huile incorrect, le défaut « Contrôle impossible des émissions à l’échappement » sera stipulé sur le rapport du contrôle technique. Il est très important de rappeler que la méthodologie de contrôle de la pollution pour les moteurs diesel nous oblige à amener le moteur à régulation. Imaginez ce que cela peut faire à votre moteur en cas de niveau trop bas ou trop haut ! Il est donc important de contrôler cela avant votre visite technique.

Dernier point du contrôle pollution : la perte de liquides

Depuis la nouvelle réglementation du 20 mai 2018 (en application des dispositions de l’annexe I de l’arrêté du 18 Juin 1991 modifié relatif à la mise en place et à l’organisation du contrôle technique des véhicules dont le poids n’excède pas 3.5 tonnes), les contrôleurs techniques ont pour obligation de vérifier toutes fuites excessives susceptibles de porter atteinte à l’environnement ou pouvant être un risque pour la sécurité des autres usagers de la route. Étant motard, je peux vous affirmer qu’il est très dangereux de glisser sur une flaque d’huile à l’entrée d’un rond-point ou à un feu de circulation.

Hormis tous ces aspects réglementaires, il est important de rappeler que garder un véhicule entretenu permet de faire de grosses économies, et cela vaut aussi pour le reste des éléments de la voiture. Un moteur décrassé permet de moins consommer, de récupérer un peu de performance et surtout de permettre un fonctionnement optimal évitant les désordres mécaniques.

Si vous avez besoin d’autres conseils sur votre véhicule, notre équipe DEKRA Montpellier sera heureuse de vous accueillir dans son centre de contrôle technique situé à Saint Jean de Védas (34430).

Les conséquences pour le contrôle pollution d’un véhicule diesel

Il revient souvent :

  • L’état ne veut plus de vielles voitures.
  • Ma voiture est ancienne, c’est normal qu’elle pollue.

Ne vous inquiétez pas, heureusement que les voitures anciennes passent encore le contrôle pollution. Il faut savoir que la valeur de pollution est différente d’un modèle de véhicule à l’autre. Bien sûr que nous n’utilisons pas les valeurs de pollution des véhicules d’aujourd’hui pour un véhicule qui a 20 ans. Lors de l’homologation du moteur (avant la première date d’immatriculation de votre auto) une valeur planchée est définie. Cette valeur est valable pour toute la vie de la voiture.

Les principales causes de contre-visite pollution sont dus à l’entretien et à l’utilisation du véhicule. Pour la partie entretien, il est important de changer régulièrement les filtres et l’huile moteur. Pour ce qui en est de l’utilisation, il faut savoir que les moteurs diesels s’encrassent énormément sur des petits trajets. Le moteur diesel à besoin d’être bien chaud pour faire son auto nettoyage.

Pour éviter la contre-visite et préserver votre moteur, Dekra MONTPELLIER vous donne quelques conseils :

  • Pensez à faire le plein de gasoil haut de gamme (1 plein sur 3 ou 4). Ce carburant est bénéfique pour le circuit carburant, car les pétroliers rajoutent des additifs permettant la dispersion de l’eau et la lubrification de ce circuit.
  • Le deuxième conseil est encore plus important pour les petits rouleurs. Il faut penser à faire idéalement une fois tous les 3 à 4 mois, au moins trente kilomètres à 3500 tours/min (bien évidemment ne prenez pas de radar inutilement. Adaptez le rapport de boite de vitesse pour rester à la vitesse de votre parcours). Cela permet d’augmenter la température du moteur et de la ligne d’échappement afin de tous décalaminer (enlever la suie du moteur).
  • Dernier point, en cas de fumées épaisses avant le passage au contrôle technique, il est conseillé de rajouter un flacon de curatif circuit carburant dans un quart du réservoir avant de procéder le parcours à 3500 tr/min. Dans notre centre de contrôle technique, nous prenons souvent en exemple le four domestique. Nous l’utilisons au quotidien à des températures comprises entre 200 et 250 degrés et nous pouvons observer son encrassement. Lors d’un cycle pyrolyse, la température du four peut atteindre 500 degrés et on observe que toutes les saletés sont réduites en cendres. C’est le même système pour le décrassement d’un moteur.

Avec tout ça, il vaut mieux acheter un véhicule essence, diesel, gaz, électrique ou hydrogène  ?

Tout dépend clairement de l’utilisation :

La réponse est simple pour l’essence et le diesel. Si vous faites que des petits trajets ou moins de 15000km par an, il est préférable de prendre un moteur essence. Si vous faites plus de 15000 km ou si vous utilisez votre véhicule uniquement pour parcourir de longs trajets, il est préférable de prendre un moteur diesel.

Pour le GPL, ça peut être un bon compromis entre les deux, en revanche attention il n’est pas toujours facile de trouver une station proposant ce carburant et il faut bien choisir le modèle, car certains rencontrent des pannes récurrentes.

La voiture électrique est celle qui a en ce moment le vent en poupe. Même si la manière de créer les batteries et l’énergie est décriée, on peut au moins admettre que le véhicule à proprement parler est propre (non polluant). Niveau utilisation, on peut aussi noter qu’il n’est pas toujours simple de trouver des bornes de recharge et donc indirectement que ce genre d’énergie n’est pas encore adapté aux longs trajets.

L’hydrogène est beaucoup moins connu en France. Sur le papier, c’est la meilleure énergie renouvelable : elle ne produit ni polluants, ni CO2 et rejette uniquement de l’eau. Mais c’est sans compter la provenance de cette énergie qui peut faire changer son bilan carbone du tout au rien.

Le chemin vers l’automobile vert risque d’être encore long, mais les avancées sur ce domaine donnent de l’espoir pour les générations futures.

Menu